ATELIER D’ÉLABORATION DU PLAN D’ACTION DE L’AMAFINU POUR LA PÉRIODE 2022-2023

La salle de réunion de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sise à N’Tomikorobougou, non loin de l’école de Santé INFSS a abrité le 29 novembre, la cérémonie d’ouverture de l’atelier d’élaboration du plan d’action de l’Association Malienne des Anciens Fonctionnaires Internationaux des Nations Unies pour la période 2022-2023. C’était sous la présidence du Professeur Bah Kéita, Président de l’AMAFINU ; du Dr Itama Mayikuli Christian, Représentant intérimaire de l’OMS ; des représentants du Système des Nations Unies ; ainsi que de plusieurs membres et partenaires de ladite association.

Après avoir observé une minute de silence à l’honneur du regretté Doyen, membre de l’AMAFINU et maitre pour certains, le Pr Mamadou Koumaré arracé à l’affection des siens la semaine dernière, le Dr Itama Mayikuli Christian, Représentant intérimaire de l’OMS a souligné que l’AMAFINU constitue une graine d’intelligencia malien que son organisation accueille avec joie dans le cadre de la contribution pour le développement du Mali.

Avant de saluer le retour au bercail de ces anciens fonctionnaires internationaux, qui ont renoncé à l’exile, après avoir servi dans le Système des Nations Unies, pour servir le Mali.

Créée sur initiative de feu Mamadou Bakayoko, l’Association Malienne des Anciens Fonctionnaires Internationaux des Nations Unies (AMAFINU) est apolitique et à but non lucratif. Elle a pour objectif de : « servir d’organe d’entraide entre ses membres ; conseiller et assister, dans la mesure de ses moyens et selon les compétences disponibles, les autorités et les institutions maliennes ; soutenir et promouvoir les principes et idéaux de Paix du Système des Nations Unies ».

Pour rappel, en juillet 2001, l’AMAFINU est devenue un membre à part entière de la Fédération des Associations des Anciens Fonctionnaires Internationaux du Système des Nations Unies (FAFICS/FAAFI), qui est l’organe officiel qui représente les retraités et les bénéficiaires de la Caisse des pensions du personnel des Nations Unies.

Au cours de ses interventions, le Président Bah Kéita a indiqué que cette rencontre est d’une importance capitale, car il s’agit de faire la planification des activités futures de ladite association, au regard des nombreux défis auxquels elle est appelée à faire face.

En effet, il a cité quelques exemples de contribution de l’association aux enjeux de développement de notre pays, qui se sont traduits entre autres par l’édition de nombreux fascicules sur les propositions de développement de la riziculture et du renforcement de la paix et de la cohésion sociale dans notre pays : « Sujets encore d’actualité ».

Par ailleurs il dira que, l’AMAFINU a été reçue récemment par son Excellence Monsieur le Premier Ministre intérimaire pour présenter les propositions de m’Association à la résolution des nombreux défis multidimensionnels auxquels notre pays fait face actuellement.

C’est ainsi que le Président Bah Kéita, a réaffirmé la disponibilité de l’AMAFINU à accompagner les autorités de la Transition, et a reçu un écho favorable Les orientations précises de M. le Premier ministre intérimaire, ont été données aux différents ministères sectoriels pour faciliter, et concrétiser notre démarche citoyenne.

« le Premier ministre a sollicité la contribution de l’AMAFINU à la réflexion en cours sur la lutte contre la cherté de la vie », a -t’il ajouté.

Pour rappel, l’Association a tenu son Assemblée générale ordinaire, qui a indiqué aux membres du nouveau Bureau, les recommandations et les défis actuels et futurs auxquels l’AMAFINU devrait faire face. Pour le Pr. Bah Kéïta, « Au sortir de ces travaux, une feuille de route claire sera disponible pour la période 2022-2023. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 + 17 =